vendredi 29 avril 2016

La femme non voilée n'a pas d'honneur et mérite le viol




WOWWW!!!!! C’est pas croyable…ça fait vraiment peur, cette gang de malades sont en train de nous exploser dans la face.  Adieu nos valeurs et notre indépendance, la démographie des idiots commencent à prendre toute la place.
Nos filles et petites filles se retrouveront dans l'avenir si rien ne change, complètement cachées dans ce drapeau.

Lorraine

«Le hijab, c’est la pudeur de la femme. Et sans pudeur, la femme n’a pas d’honneur. Et si la femme sort sans honneur, qu’elle ne s’étonne pas que les gens, que les frères (musulmans), que les personnes qui font partie même des hommes, que ça soit des musulmans ou des non musulmans, abusent de cette femme-là.»

C’est par ces mots que l’imam Rachid Abou Houdeyfa encourage le viol des femmes non voilées. Selon lui, elles se mettent elles-mêmes à la portée des viols. Ne se respectant pas, elle ne mérite pas le respect.

L’imâm Rachid Abou Houdeyfa est imâm de la mosquée Sunna de Brest et dirige le Centre Culturel et Islamique de Brest (CCIB), membre du Conseil Français du Culte Musulman (CFCM) ! Il a 198 000 musulmans qui aiment sa page Facebook, il est donc parfaitement représentatif des musulmans pratiquants. Il dirige aussi l’école Al Amâna qui ” propose un cursus d’étude pour les enfants de 5 à 15 ans.

Tant qu’à y être, autant éduquer les enfants de bonne heure !
Voilà le pedigree du prédicateur salafiste protégé de la République !
Lors de son flop télévisuel dernier sur France 2, François Hollande avait annoncé que cette mosquée était fermée. FAUX !

La mosquée compte de très nombreux fidèles venus boire les paroles de ce buveur d’urine de chameaux. Si si !! Vous ne rêvez pas, il fait l’apologie dans une vidéo, des vertus de l’urine de chameaux, pour boisson. Qui sait, peut-être un jour en aurons-nous en bouteilles dans les rayons de supermarché du coin ?

Ainsi, la France abrite nombreux de ces prédicateurs incitant à la haine, à la violence, à la discrimination des femmes, voire même au djihad. Le gouvernement sait très exactement la dangerosité des propos tenus dans ces mosquées, mais ces imams ne sont toujours pas inquiétés.

Combien de mosquées salafistes en France ?

Impossible de le savoir. Bien que certaines mosquées sont montrées du doigt, il est difficile d’affirmer lesquelles prêchent effectivement la bonne parole et celles qui appellent à des actes répréhensibles.

Il y a plus de 2.500 lieux de culte musulmans officiels, auxquels il faut ajouter les salles de prière « cachées », plus tous les permis de construire en cours urgent de validation avant les présidentielles.

A quand la fermeture définitive de ces lieux de perdition ?

Sam
En savoir plus sur http://www.lespatriotesencolere.com/2016/04/la-femme-non-voilee-na-pas-dhonneur-et.html#5Ydb6RV2V8484hBP.99

Aucun commentaire:

Publier un commentaire